11 novembre : discours d’arrivée de l’ambassadrice Mme Claudine Ledoux

Le 11 novembre a également été l’occasion pour l’ambassadrice de prononcer un discours à l’occasion de son arrivée au Laos à l’attention de la communauté française rassemblée et de ses invités du corps diplomatique.

Madame la Conseillère consulaire,
Excellences,
Messieurs le Directeurs,
Mes chers compatriotes,
Messieurs les anciens Combattants,
Chers invités,
Chers amis,

Permettez-moi de reprendre la parole pour un court temps. Je voudrais simplement vous dire combien je suis heureuse de m’adresser à vous tous en ce jour de commémoration de la fin de la Grande Guerre.

Comme vous le savez, j’ai pris mes fonctions le 1er octobre dernier, j’ai succédé ainsi à mon collègue et ami Yves Carmona.

Je me dois de vous présenter les regrets de mon mari, Gérard Fuchs, qui ne peut être parmi nous aujourd’hui du fait de sa participation à une conférence sur la sécurité alimentaire, conférence prévue de longue date et qui se déroule à Washington.

Je suis donc arrivée il y a plus d’un mois maintenant et je puis vous assurer que tout est conforme à ce qu’on avait pu me dépeindre. J’ai commencé à vérifier la beauté des paysages laotiens. Il faut dire que j’ai commencé mon programme de visite par Luang Prabang. Cette ville a un charme extraordinaire.

Mais le Laos, ce n’est pas seulement des paysages, c’est aussi des Hommes et des Femmes et je ne me lasse pas de dire à mes proches que la gentillesse, la douceur, le sourire des Laotiens n’est pas une légende. Tout cela est réel.

Voilà mes premières impressions, sur le Laos, vous voyez qu’elles sont positives.
Et si on ajoute à cela, la compétence de l’équipe qui m’entoure et l’accueil chaleureux que m’ont réservé mes collègues des autres ambassades, alors tout est réuni pour que ma mission se déroule dans d’excellentes conditions.

Comme je l’ai dit il y a quelques jours à Son Excellence, le Président Choummaly Sayasone, lors de la remise de mes lettres de créances, le travail important opéré par Yves Carmona et mes prédécesseurs sera poursuivi dans les différents secteurs de coopération : la santé, la justice, l’agriculture, le développement urbain, l’éducation, la recherche, la culture ; la France est en effet présente dans de nombreux domaines. Cet ancrage de la France au Laos résulte de l’action de ses services, de ses opérateurs, de ses collectivités, de ses associations. Il résulte également du dynamisme de ses entreprises, petites et grandes, locales et nationales.

J’ai déjà rencontré beaucoup de ces acteurs, je peux vous dire que je suis très fière du travail qu’ils accomplissent ; certains sont d’ailleurs présents parmi nous ce soir et je les en remercie.

J’accorderai également une importance particulière à la poursuite de notre action de diplomatie économique, la France, je le rappelle, est le premier investisseur occidental au Laos, le 5ème investisseur dans ce pays. Elle a fait ses preuves dans des secteurs comme l’énergie, l’aéronautique ou le développement urbain. Je souhaite que ce partenariat économique de haut niveau continue à se développer.
Notre travail vise au rayonnement de la France et au développement du Laos. Il s’inspire des valeurs portées par notre pays et par l’Europe. Le respect de la dignité humaine et le respect de l’environnement sont au cœur de tous nos projets et de toutes nos activités. La France donnera un bel exemple à la fin de ce mois en accueillant la COP21 – la conférence Paris climat 2015, premier événement diplomatique d’une telle envergure sur le sol français.

Chers compatriotes, chers invités, je vous souhaite une excellente fin de journée et je vous remercie pour votre attention.

***

Vous pouvez télécharger ci-dessous les traductions de ce discours en anglais et en lao :

PDF - 65.6 ko
Discours d’arrivée de l’ambassadrice. 11 novembre 2015. LAO
PDF - 259 ko
Discours d’arrivée de l’ambassadrice. 11 novembre 2015. ANGLAIS

Dernière modification : 12/11/2015

Haut de page