Café féminin francophone

A l’occasion de la journée internationale de la femme célébrée le 8 mars et du mois de la Francophonie en cours, Mme Rika Carmona recevait le vendredi 13 mars 2015 de nombreux convives autour d’un « café féminin francophone ».

La figure de George Sand et avec elle celle de son célèbre amant, le pianiste Frédéric Chopin étaient à l’honneur de ce nouveau rendez-vous. Jose Mari Formoso, pianiste de talent et directeur de l’école de musique de Vientiane, a donné un récital de piano autour de différentes œuvres du maître, ainsi qu’une sonate de Beethoven.

Pour l’introduire, M. L’Ambassadeur a prononcé le discours suivant :

Mesdames, Messieurs,

Je suis heureux de vous accueillir avec mon épouse Rika pour ce « café féminin francophone ». Féminin pour célébrer avec un bref décalage la journée internationale du droit des femmes, dont la date était le 8 mars, francophone parce que mars est le mois de la francophonie. Et nous aurons tout à l’heure une brève présentation par Olivia Derobert, assistante technique à l’UNL, d’activités comme le rallye francophone, n’hésitez pas à lui poser des questions pendant ce salon.

Certaines d’entre vous s’en souviennent, l’an dernier nous avions choisi comme thème d’une autre réunion les salons féminins littéraires du 18ème siècle, ceux de Mme Geoffrin et de Mme du Deffand. Celles-ci accueillaient des intellectuels, des écrivains, des artistes, des hommes politiques et ont beaucoup contribué à la diffusion des idées libérales qui ont trouvé leur chemin dans la Révolution française
Cette année, nous allons nous transporter au 19ème siècle autour d’une femme célèbre d’abord par sa propre création littéraire, George Sand, qui a vécu de 1804 à 1876. Son siècle est celui du romantisme et elle en a été une éminente représentante en exprimant toutes les facettes du sentiment amoureux.

Ne nous y trompons pas, grande amoureuse, George Sand a toujours été aussi une grande féministe. Son œuvre entière a été consacrée aux problèmes des femmes et c’est en premier lieu à travers ses écrits, alors à titre individuel, qu’elle défendait leurs droits. C’est pourquoi on parle à son propos d’un féminisme avant l’heure qui connaîtra son éclosion beaucoup plus tard, pas avant la deuxième moitié du XXème siècle avec le Deuxième sexe de Simone de Beauvoir. C’est aussi une socialiste qui participe à la Révolution de 1848 mais déçue par son issue, elle revient à la seule littérature.

Parmi ses amants, le plus célèbre dans le monde est le compositeur de musique et pianiste Frédéric Chopin. Sa vie fut brève (1810-1849) mais incroyablement prolifique. Né à Varsovie d’un père français et d’une mère polonaise, il trouve en France la liberté dont son pays est privé par l’occupation étrangère et devient français, sans jamais renier son origine polonaise. Il connaît avec George Sand de 1836 à 1847 une passion d’abord heureuse mais ternie par la maladie qui l’emportera en 1849, la tuberculose.

C’est donc autour de Chopin que notre réunion de ce matin va se dérouler. Je remercie Jose Mari Formoso, remarquable pianiste qui vit lui aussi loin de son pays et dirige depuis des années une école de musique dont nous avons accueilli le concert il y a quelques semaines, d’avoir bien voulu jouer pour nous quelques œuvres de Chopin, et aussi –retour au 18ème siècle – de Beethoven.

Merci de votre attention.

Dernière modification : 13/03/2015

Haut de page