Coopération non gouvernementale

1- Cadre juridique des associations locales et ONG au Laos

- Depuis avril 2009, un décret du Premier ministre reconnaît et règlemente les associations à but non lucratif. La création d’associations locales est soumise à un régime d’enregistrement préalable auprès de l’Autorité de l’administration publique et du service civil (PACSA) sous tutelle du ministère de l’Intérieur. A ce jour, une dizaine d’associations sont enregistrées ; une centaine a déposé une demande d’enregistrement.

- Les ONG internationales sont régies par le décret du 8 janvier 2010 qui précise le régime d’enregistrement pour leur installation : permis d’opérer, approbation des projets, des activités et des représentants locaux de l’ONG.

2- Coopération avec les associations locales

Le Fonds Social de Développement, mis en place au Laos en 2010, d’un montant d’un million d’euros pour la période 2010-2013 a pour objet de soutenir l’émergence de la société civile laotienne. Il a permis à ce jour le financement de dix-sept projets portés par des associations locales :

- Sept projets dans le domaine de la santé et du handicap  : Lao Positive Health Association, Lao Disabled Women Development Center, Oudomxay People Disabled Association, Croix-Rouge Lao, Cooperative Orthotic and Prosthetic Enterprise, Lao Deaf and Hard of Hearing Unit, Association pour l’Epilepsie au Laos

- Quatre projets culturels : groupe de hip-hop Lao Bang Fai, Association du Théâtre royal de Luang Prabang, Phonsinuane Volunteer Group, Association du Théatre d’ombres de Champasak

- Quatre projets dans le domaine du développement rural et de la biodiversité : Groupement de producteurs de vers à soie de Sékong, Association de femmes ethniques de Bokeo, Association des Cornacs de Hongsa, Amis du Jardin botanique de Pha Tad Ke

- Un projet sur le genre : Gender Development Association

- Le dernier projet vient en appui à « l’association des associations laotiennes », la Learning House , qui conduit elle-même une action de renforcement des compétences de la société civile locale.

Le Fonds a permis la création de nouvelles associations et a contribué à la mise en œuvre d’actions pertinentes pour le développement économique et social du Laos.

3- Coopération avec les ONG françaises au Laos

- Le Laos compte un grand nombre d’ONG françaises et internationales. International NGO Network (INGO) a recensé 188 ONG actives au Laos en 2011. Le nombre d’ONG françaises est évalué à une cinquantaine parmi lesquelles peuvent être citées : La Croix Rouge Française, Handicap International, Service Fraternel d’Entraide, Aide Odontologique Internationale, Groupe de Recherche et de Technologie (GRET), Médecins du Monde, Amitité-Coopération Franco-Laotienne, Avocats Sans Frontières, Comité de Coopération avec le Laos, Elefant Asia…

- Plus de dix ONG françaises sont directement financées par le Ministère des Affaires étrangères et l’Agence Française de Développement. L’aide publique au développement française mise en œuvre par les ONG au Laos est importante, puisque elle représentait plus de 2 millions d’euros de décaissement pour la seule année 2010, dans les secteurs de la santé et du handicap, de l’agriculture, du développement communautaire et social, de la lutte contre les armes à sous-munitions et de la gouvernance.

Au-delà des contributions directes de la France, les ONG françaises sont par ailleurs financées via des mécanismes multilatéraux, auxquels la France contribue largement, tel que le Fonds mondial ou les programmes de l’Union Européenne.

Dernière modification : 05/09/2012

Haut de page