Disparition de M. Soubanh Srithirath, Haut Représentant du Laos auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)

Communiqué de presse de Mme Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée de la Francophonie, suite au décès de M. Soubanh Srithirath survenu le 17 juillet 2012 :

JPEG
Mme Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée de la Francophonie et représentante personnelle du président de la République française auprès de l’OIF a appris avec tristesse le décès de Son Excellence le ministre Soubanh Srithirath, Haut représentant du gouvernement laotien chargé de la Francophonie.

Toute sa vie durant, Soubanh Srithirath aura été un fervent défenseur de la Francophonie, en s’illustrant notamment par son action pour l’organisation à Vientiane, en 2007, de la Conférence ministérielle de la Francophonie.

Soubanh Srithirath était particulièrement mobilisé au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie et tous les membres de l’OIF garderont le souvenir d’un ardent militant de la promotion de la langue française, au Laos et plus largement en Asie.

Francophile, Soubanh Srithirath avait étudié à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr. Chevalier puis Officier de la Légion d’honneur, c’était une personnalité attachée à la France et dont l’investissement en matière de Francophonie était apprécié dans notre pays.

Récemment, il poursuivait son soutien sans faille au développement de l’apprentissage de la langue française au Laos par l’enseignement du français comme deuxième langue étrangère dès le collège.

Mme Benguigui transmet l’expression de ses plus sincères condoléances à sa famille et ses proches, ainsi qu’aux membres du gouvernement de la République démocratique populaire du Laos.

Message de Mme Tasca, Présidente d’Honneur du groupe interparlementaire d’amitié France-Cambodge-Laos du Sénat, aux autorités laotiennes suite au décès de M. Soubanh Srithirath :

J’adresse aux autorités laotiennes mes condoléances les plus sincères pour la disparition de Monsieur Soubanh Srithirath, Haut Représentant du gouvernement chargé de la Francophonie.

Lors de nos rencontres à Vientiane, j’avais pu apprécier l’engagement de Monsieur Soubanh Srithirath, dans la défense de notre langue partagée, cette langue que lui-même pratiquait admirablement. Pour ses collègues et pour toute sa famille, je renouvelle mes condoléances.

Dernière modification : 31/07/2012

Haut de page