Ethique de la recherche pour le développement : colloque international sur l’Environnement, sociétés et santé dans la région du Mékong

Un colloque international sur l’Éthique de la recherche pour le développement, co-organisé par le Comité d’Ethique de l’Université des Sciences de la Santé de Vientiane et le Comité Consultatif de Déontologie et d’Éthique (CCDE) de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), a eu lieu à Vientiane (Laos), du 26 au 27 Octobre 2015.

Il s’agissait d’une véritable première : le premier colloque sur l’éthique de la recherche tenu au Laos.

Plus de 230 personnes se sont inscrites, témoignant de l’intérêt de la communauté universitaire pour la thématique abordée et de l’importance actuelle des nouveaux enjeux économiques, politiques et culturels dans lesquels le Laos s’est inscrit en adhérant à l’ASEAN dont il va assumer la présidence en 2016.

La première journée du colloque a été consacrée à la présentation des principaux aspects de l’éthique dans la recherche pour le développement international et plus spécifiquement ceux rencontrés dans les pays de la région du Mékong (Laos, Vietnam et Chine du Sud).

La deuxième journée, divisée en 4 ateliers portant sur les liens entre l’éthique et la recherche dans les domaines de la santé (VIH et tuberculose), de l’environnement, de l’agriculture, et des sciences sociales, a permis aux chercheurs ou doctorants de l’IRD ou des organismes de recherche de la région (Laos, Thaïlande, Cambodge, Vietnam…) de présenter la spécificité de la dimension éthique à travers leur objet de recherche et ceci pour la première fois pour un certain nombre d’entre eux. La vingtaine de communications* présentées lors de cette seconde journée a été répartie de façon équilibrée entre la santé d’une part, l’environnement et les sciences sociales d’autre part. Ces deux points ont contribué au succès de cette manifestation.

La présence remarquée du vice-ministre de la santé, de la présidente de l’université et de la présidente du comité d’éthique de l’université des sciences de la santé tout au long de ces journées, a confirmé l’importance d’un partenariat soutenu avec le Laos avec qui la collaboration est ancienne notamment en anthropologie, et des échanges entre les différents secteurs de la recherche dans la région du Mékong.

Les questions d’éthique de la recherche sont peu abordées au cours des études universitaires. Plus d’une centaine de professeurs et d’étudiants ont suivi la journée de formation à l’éthique, organisée en complément du colloque. Après un panorama des principes fondamentaux de l’éthique, des études de cas dans les domaines de la santé et de l’environnement ont été présentées par de jeunes chercheurs laotiens et ont suscité des échanges et des discussions très animés avec les étudiants.

Ce colloque et cette journée de formation ont été de riches moments de rencontre et de dialogue entre les différents acteurs et experts travaillant sur les questions liées à l’éthique de la recherche pour le développement dans la région, tout en sensibilisant un large public, composé de chercheurs, d’enseignants universitaires et d’étudiants à des approches pluridisciplinaires impliquant la philosophie, les sciences humaines et sociales ainsi que les sciences biomédicales.

Il reste maintenant à prolonger la trace de ce qui a été décrit lors de la session d’ouverture par le vice-ministre de la santé comme un « événement ». La conclusion de l’ensemble des journées a été consacrée à la prospective, passant par la rédaction d’un ouvrage s’appuyant sur les présentations enrichies du colloque et la création d’un site interactif proposant des formations en éthique à l’écoute des propositions des Laotiens.

Photos : Caroline Savin

* Les diaporamas des présentations (en français, anglais et en lao) seront mis en ligne sur le site web de l’IRD d’ici la fin de l’année.

Dernière modification : 26/11/2015

Haut de page