Exposition de Rasi, "photographe de l’insondable"

Le Centre de Langue accueille la deuxième exposition du photographe Rasi. Etrange itinéraire que celui de ce Lao qui a vécu plus de 20 ans en France et qui, de retour au pays, a rarement montré ce qu’il a fait. « Ce qui est proprement laotien ? C’est ma manière de regarder, je crois, c’est ça. Je regarde les choses en profondeur »

JPEG - 74.8 ko
Le photographe Rasi

Le visiteur pourra déambuler entre les photographies sur le thème du Mékong, puis de Savannakhet ou encore de la plaine des Jarres. Leur point commun le "sombre", jeu entre le noir et la lumière.

JPEG - 127.8 ko
Photographie de Rasi - Savannakhet

L’artiste l’explique ainsi : "La photo c’est comme la vie d’un couple, c’est un mystère : la lumière et l’ombre. L’une ne va pa sans l’autre. En général les photographes travaillent avec la lumière, j’ai choisi le contraire. Je pousse l’ombre à bout et elle prend toute la place. Le noir comme matière première, c’est l’absence-présence, et c’est la part cachée de toute chose, c’est ce qui fait exister toute chose. Ainsi, le sujet de mes photos, c’est la disparition de la lumière, la recherche de la lumière minimale, celle qui s’éteint et s’amenuise petit à petit. Mais sans la lumière, pas de noir, pas de vie. Le noir, donc, comme matériau de base, ce qui donne forme à la vie. »

JPEG - 80.5 ko
Etudiants de l’Ecole des Beaux Arts lors du vernissage de l’exposition

Rasi fait tout par lui-même jusqu’au tirage. C’est un honneur pour le Centre de Langue de pouvoir exposer les oeuvres de cet artiste reconnu bien au-delà du Laos.
"Je suis très heureux de montrer à Vientiane les photos que j’ai faites ici. C’est maintenant à vous d’appécier et surtout de critiquer..."

Exposition au Centre de Langue Française du 5 au 29 février. Entrée libre. Avenue Lane Xang, Vientiane.

Dernière modification : 08/08/2008

Haut de page