Formation à l’interprétation du cliché thoracique à l’IFMT

Du 26 au 30 septembre 2011, l’Institut de la francophonie pour la médecine tropicale (IFMT) de Vientiane accueille une formation régionale sur la lecture et l’interprétation du cliché thoracique, destinée à des professionnels de la santé exerçant en Asie du Sud-Est.

Organisé par l’association Soutien pneumologique international (SPI), ce séminaire s’adresse à vingt-cinq médecins déjà expérimentés et confrontés dans leur pratique quotidienne à l’interprétation du cliché thoracique : cinq Cambodgiens, trois Vietnamiens, deux Chinois (en provenance de Kunming), et enfin quinze Laotiens exerçant dans les hôpitaux publics de la capitale, mais également en province. SPI intervient au Laos depuis 2004 dans l’appui au Programme tuberculose (TB) et aux hôpitaux.

Les cours se déroulent dans les locaux de l’Institut de la francophonie pour la médecine tropicale (IFMT) de Vientiane et sont organisés grâce au soutien financier du Ministère des Affaires Etrangères et européennes (MAEE). Lundi 26 septembre, M. François Sénémaud, Ambassadeur de France au Laos, a participé à l’ouverture du séminaire qui s’est tenue en présence du Professeur l’Her, Président de l’association SPI, et de M. Yves Buisson, directeur de l’IFMT de Vientiane.

Cette formation à la lecture du cliché thoracique pour les médecins des pays de forte endémie TB et VIH avait initié en 1993 au Cambodge dans le cadre de l’Organisation franco cambodgienne de pneumologie (OFCP). Elle a été conduite dans de nombreux pays africains, à la demande de l’Union Internationale contre la tuberculose et les Maladies Respiratoires et de la Columbia University.

JPEG
La formation, organisée sous forme interactive, inclut présentation de clichés et discussion de cas, afin que les praticiens puissent intégrer plus facilement les enseignements médicaux dans leur environnement de travail habituel. Le but du cours est de fournir des outils didactiques aux médecins (cliniciens ou radiologues), afin de leur permettre d’interpréter correctement le cliché de thorax, en particulier chez les patients atteints par le VIH/Sida ou la tuberculose. En effet, intégrer correctement l’outil radiologique à la démarche diagnostique permet d’améliorer la détection et le traitement des affections respiratoires. A l’issue du séminaire, les médecins seront en mesure de retransmettre les savoirs acquis en organisant ce même cours de cinq jours dans leur pays d’origine.

Cette contribution au renforcement du corps médical régional s’inscrit dans le cadre global du Projet FSP (Fonds de Solidarité Prioritaire) d’appui à l’enseignement supérieur médical, qui soutient depuis 2008 le développement de l’Université des Sciences de Santé du Laos.

Dernière modification : 09/02/2012

Haut de page