CONCERT - L’Association pour les Patients Vivant avec l’Epilepsie sensibilise à la réalité de l’épilepsie au Laos.

L’Association pour les Patients Vivant avec l’Epilepsie vise à lutter contre la stigmatisation des patients épileptiques laotiens tout en favorisant leur accès au traitement médical. Afin d’informer sur la réalité de cette maladie, l’association organise un concert au Palais de la Culture le 30 avril 2015 à 19h00.

Cet évènement clôt le premier projet mené par cette association de médecins, créée en 2011. Grâce à une subvention du Fonds Social de Développement de l’Ambassade de France à hauteur de 72 000 USD sur trois ans, l’association a pu mettre en œuvre un projet alliant sensibilisation sur la maladie et amélioration de l’offre de soins.

En menant diverses activités de sensibilisation auprès du grand public, des patients et de leur famille, l’association a contribué à informer sur la réalité de l’épilepsie au Laos, au-delà des préjugés qui stigmatisent encore parfois les personnes atteintes de cette affection neurologique.

L’association a également entrepris de former le personnel de santé sur l’épilepsie et d’offrir un traitement médicamenteux aux patients, tout en facilitant la création d’un réseau d’approvisionnement des médicaments antiépileptiques. Un système de suivi a été mis en place afin d’évaluer l’offre de soins au millier de patients bénéficiaires de l’association, et il révèle d’ores et déjà une amélioration dans le traitement de la maladie.

L’appui financier de l’Ambassade a également contribué au renforcement de l’association et à sa structuration. Forte aujourd’hui de 52 membres, dont 60% sont responsables des consultations et des soins apportés aux patients épileptiques dans les différents hôpitaux et districts de provinces, l’association s’inscrit désormais comme référence de la société civile laotienne pour faciliter l’accès aux soins et améliorer la vie des patients.

Les activités de l’association permettent de poursuivre les actions entamées il y a 10 ans par l’Institut Francophone pour la Médecine Tropicale (IFMT) dans le cadre de « l’Initiative Epilepsie », qui a largement contribué au travail de recherche, de collecte de données et de sensibilisation sur l’épilepsie au Laos.

L’épilepsie reste une préoccupation sanitaire majeure dans les pays en développement, et particulièrement au Laos où elle concernerait plus de 50 000 personnes. Seuls 10% des patients auraient aujourd’hui accès à un traitement, en raison de la faible connaissance de la maladie et de la réticence des patients à se traiter sur le long terme, et ce malgré le faible coût des médicaments.

Dernière modification : 27/04/2015

Haut de page