L’Union européenne marque la Journée internationale des droits de l’Homme au Laos

Le 10 décembre 2016, les médias laotiens étaient invités à participer à une conférence de presse dans les bureaux de la Délégation de l’Union européenne au Laos, pour commémorer le 10 décembre 1948, date de l’adoption de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme par l’Organisation des Nations Unies, devenue ensuite la "Journée internationale des droits de l’Homme" et le symbole de l’engagement mondial pour garantir aux peuples du monde entier des droits et libertés universels.

Communiqué de presse de la délégation de l’Union européenne au Laos

Alors que les inégalités et les violations des droits de l’Homme posent des défis croissants à travers le monde, et que les conflits perdurent dans de nombreux pays, il est d’autant plus important d’intensifier nos efforts mondiaux pour défendre les droits de tous les peuples. C’est pourquoi cette année, l’Union européenne s’associe aux Nations unies dans son appel à la mobilisation pour défendre les droits de l’autre (Stand up for someone’s rights).

L’Union européenne et ses États membres attachent la plus grand importante à la promotion et la protection des droits de l’Homme et de l’État de droit pour tous les peuples. Ces droits ne sont en aucun cas des privilèges réservés à certaines personnes, il s’agit de principes universels et les États ont la responsabilité de soutenir ces droits.

Le Laos peut être fier du chemin parcouru depuis 15 ans. La ratification de traités essentiels, la publication des rapports nationaux et l’adoption de plusieurs lois nationales ont esquissé un cadre légal de soutien aux droits de l’Homme au Laos. Ce sont des étapes importantes, qui soutiennent la stabilité et le développement de la RDP Lao.

Le Laos et l’UE ont organisé le 6ème dialogue bilatéral sur les droits de l’Homme l’année dernière à Vientiane et préparent actuellement le prochain dialogue pour le début de l’année 2017. Les discussions portent toujours sur la mise en œuvre concrète des obligations et engagements internationaux du Laos. L’UE souligne la pertinence des droits de l’Homme pour la stabilité et félicite le Laos d’avoir intégré les droits de l’Homme dans ses politiques de développement et dans les législations nationales. L’UE et la RDP Lao poursuivront leur dialogue franc et constructif sur les dernières avancés en matière de droits de l’Homme, tant au Laos qu’au sein de l’Union européenne.

L’UE défend la conviction que les organisations de la société civile sont des acteurs importants du développement en raison de leur capacité unique à intégrer de façon significative les membres des communautés, à permettre aux citoyens d’exprimer leurs besoins, à s’impliquer dans la formulation des politiques et à participer aux débats et actions de développement. L’UE souhaite le renforcement d’un environnement permettant aux organisations internationales, aux associations laotiennes de la société civile et aux individus, la liberté d’agir collectivement afin d’avoir un impact positif sur le développement social et économique, particulièrement dans les communautés les plus marginalisées et reculées.

L’Union européenne continuera de jouer le rôle de chef de file pour la promotion d’un ordre mondial fondé sur le droit, centré sur le respect des droits de l’Homme, et poursuivra son action de plaidoyer en faveur des droits de l’Homme dans les forums multilatéraux et apporte tout son soutien au système onusien des droits de l’Homme, fondamental pour protéger les droits humains universels et surveiller leur application.

Aujourd’hui comme tous les jours de l’année, l’UE prendra la défense des droits de l’Homme partout dans le monde et s’engagera pleinement aux côtés de tout individu qui en fera de même.

Consultez le communiqué de presse en anglais sur le site de la délégation de l’Union européenne au Laos.

Déclaration officielle du ministère des Affaires étrangères et du Développement international à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme

A l’occasion de la journée anniversaire de l’adoption de la déclaration universelle des droits de l’Homme, la France rappelle son engagement déterminé et constant en faveur du respect des droits fondamentaux partout dans le monde.

La France œuvre sans relâche à la défense de l’universalité des droits de l’Homme et à leur effectivité. Le combat pour ces droits fait partie des principes fondateurs de la République française et des priorités de sa politique étrangère.

La France est engagée en faveur de l’abolition universelle de la peine de mort, de la lutte contre l’impunité, de la lutte contre la torture, les détentions arbitraires et les disparitions forcées, de la lutte contre les discriminations et les violences faites aux femmes, de la protection des droits de l’enfant et de la lutte contre les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

En ce jour symbolique, la France rend hommage à tous ceux, personnes et associations, qui se battent au quotidien pour le respect des droits fondamentaux de chacun, souvent au péril de leur sécurité, de leur liberté et parfois même de leur vie.

M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, remettra le 15 décembre 2016 le prix des droits de l’Homme de la République française, décerné par la commission nationale consultative des droits de l’Homme, à des associations qui se sont particulièrement distinguées pour la promotion et la protection des droits de l’Homme.

Dernière modification : 14/12/2016

Haut de page