La France participe au lancement de l’association pour les patients vivant avec l’épilepsie au Laos

Vendredi 1er février 2013, l’association pour les patients vivant avec l’épilepsie au Laos (APVE) a tenu sa première assemblée générale. Créée il y a à peine un an, cette jeune association de médecins bénéficie du soutien financier du Fonds Social de Développement pour mettre en place ses premières activités.

Au cours de l’assemblée générale les membres de l’association devaient élire leur bureau de représentants, valider le premier plan annuel d’activités et approuver la charte de l’association. La réunion s’est déroulée en présence de M. Guillaume Habert, Chargé d’affaires a.i. de l’Ambassade de France au Laos, de Mme Phetvongsinh Chivorakoun, représentante de l’APVE et de M. Yves Buisson, Directeur de l’Institut Francophone pour la Médecine Tropicale (IFMT).
JPEG

Lancée fin 2011 et venant tout juste de finaliser son processus d’enregistrement auprès des autorités laotiennes, l’association vise à lutter contre la stigmatisation des patients épileptiques tout en favorisant leur accès au traitement médical. Le projet, subventionné à hauteur de 72.000 USD par le Fonds Social de Développement de l’Ambassade de France, a pour objectif d’informer la population, les malades et les autorités publiques sur la réalité de l’épilepsie au Laos, au-delà des préjugés qui stigmatisent encore parfois les personnes atteintes de cette affection neurologique.

L’épilepsie reste une préoccupation sanitaire majeure dans les pays en développement, et particulièrement au Laos, où elle concernerait plus de 50 000 personnes. Seuls 10% des patients auraient aujourd’hui accès à un traitement, en raison de la faible connaissance de la maladie et de la réticence des patients à se traiter sur le long terme, et ce malgré le faible coût des médicaments.

Dans ce contexte, l’APVE s’est donnée pour mission d’améliorer le traitement de la maladie, en organisant des formations médicales spécialisées et en facilitant la création d’un réseau d’approvisionnement du médicament. L’association organise par ailleurs des actions de sensibilisation à la maladie auprès de la population laotienne.

Les activités de l’association permettront de poursuivre le travail qui avait été entamé par l’Institut Francophone pour la Médecine Tropicale (IFMT) il y a 10 ans, dans le cadre de « l’Initiative Epilepsie » qui a largement contribué au travail de recherche, de collecte de données et de sensibilisation sur l’épilepsie au Laos.

Dernière modification : 05/02/2013

Haut de page