La France, une destination recommandée par 9 étudiants étrangers sur 10

JPEG

Deux études récentes confirment l’excellente réputation internationale du système d’enseignement supérieur français. Selon une enquête TNS-Sofres Campus France menée auprès de 19 738 étudiants et publiée le 20 novembre, la qualité des formations (citée par 51% des répondants) et des établissements (37%) est la principale motivation des étudiants étrangers ayant choisi la France. 9 étudiants étrangers sur 10 recommandent la France et s’estiment satisfaits de leur séjour d’études. Ce facteur qualitatif est également mis en avant dans le classement publié en novembre par la société d’études britannique QS. Pour la deuxième année consécutive, Paris a été désigné par cette société comme la « meilleure destination pour les étudiants au monde » sur la base de « la performance des établissements parisiens et la capacité d’insertion de ses diplômés ».

L’enquête TNS-Sofres relève toutefois quelques critiques concernant les procédures administratives (52% des personnes présentes ou ayant étudié en France se déclarant insatisfaites), le logement (52%) ou la recherche d’emploi après les études (52%). Les mesures récentes prises par le gouvernement devraient répondre aux difficultés ainsi exprimées : généralisation des guichets uniques au sein des campus universitaires, développement des titres de séjour pluriannuels réduisant les démarches à effectuer en préfecture, allongement de la durée de séjour autorisée pour rechercher un emploi, adoptée dans le cadre de la loi sur l’enseignement supérieur et la recherche de juillet 2013, engagement à créer 45 000 logements étudiants supplémentaires en cinq ans.

9 étudiants étrangers sur 10 recommandent la France selon l’enquête TNS-SOFRES

La France a accueilli 289 274 étudiants étrangers en 2012. Selon l’enquête TNS–Sofres Campus France, 9 étudiants étrangers sur 10 recommandent la France et s’estiment satisfaits de leur séjour d’études. Rééditant l’étude conduite en 2011, le questionnaire 2013 a ciblé trois catégories d’étudiants : candidats ayant prévu de venir prochainement, étudiants en cours d’études en France et anciens diplômés. L’enquête a été également relayée auprès des étudiants par la plateforme de candidatures à des études supérieures du MAE (portail CEF).

La France reste le premier choix de la majorité des candidats - 45% des étudiants (et jusqu’à 70% en Asie-Océanie) ont hésité avec un autre pays, en particulier les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, la Belgique et la Suisse. La France a néanmoins été le premier choix de 77% des personnes interrogées, un chiffre en baisse de 6% par rapport à l’enquête 2011 s’agissant des étudiants en cours de démarches pour venir en France. Ce fléchissement traduit l’intensification de la concurrence entre pays d’accueil, à l’heure où de nouvelles destinations aspirent à devenir des pôles régionaux d’enseignement supérieur et à attirer davantage d’étudiants étrangers.

La qualité des formations est la principale motivation à venir en France - La qualité des formations (citée par 51% des personnes interrogées, soit + 6% par rapport à l’enquête 2011), la connaissance préalable de la langue française (42%) et la réputation des établissements (37%) sont les trois principaux facteurs retenus par les étudiants étrangers. Le critère du coût des études arrive en dernière position : seulement 26% des étudiants et anciens diplômés l’ont cité comme critère. En revanche, il est pris en compte par 45% des étudiants provenant d’Asie/Océanie.

Le séjour d’études apporte une réelle plus-value professionnelle - A l’issue de leur séjour, 90% des étudiants actuellement en France ou ayant terminé leurs études se déclarent satisfaits ou très satisfaits. L’intérêt touristique et la valeur des diplômes recueillent les plus forts taux de satisfaction (90 et 88%). Les sorties et loisirs (85%), l’art de vivre à la française (81%) et les méthodes d’enseignement (80%) sont conformes aux attentes des étudiants et anciens étudiants. 94% des étudiants ayant achevé leurs études estiment que le séjour en France a contribué à leur enrichissement personnel, 86% affirment qu’elles ont contribué à valoriser leur cursus universitaire. 8 étudiants sur dix déclarent qu’elles leur sont utiles dans leur activité professionnelle.

Apprentissage du français - Parmi les étudiants non francophones, 68% ont étudié notre langue avant de venir et ont en majorité profité de leur séjour pour améliorer leur niveau de langue : 91% déclarent avoir atteint un niveau moyen ou plus, contre 65% avant le départ.

Lien avec la France après le séjour - Après leur diplôme, 70% des anciens étudiants interrogés ont conservé un lien avec la France et 24% appartiennent à des clubs France et des réseaux d’anciens élèves des établissements. 38% souhaiteraient rejoindre un réseau d’alumni. Pour répondre à ces attentes fortes, un portail dédié aux étudiants formés en France devrait voir le jour en 2014, à la demande du ministère des Affaires étrangères et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Réalisé par Campus France, il leur permettra de nouer des liens entre eux, autour des ambassades, des établissements d’enseignement supérieur et d’autres partenaires (entreprises, collectivités territoriales, institutions…) désireux de renforcer leur visibilité.

Rôle du réseau culturel français - Avant leur départ, 44% des étudiants interrogés indiquent avoir sollicité les espaces Campus France, pôles d’accompagnement des étudiants pilotés par les services culturels des ambassades de France à l’étranger (+15% par rapport à 2011). 7 étudiants sur 10 se disent satisfaits de la qualité des informations fournies sur le système d’enseignement supérieur français, le choix des formations et les procédures d’obtention des visas.

Paris, « meilleure ville étudiante du monde » selon une étude britannique

Selon le bureau d’études britannique QS (Quacquarelli Symonds Ltd), Paris se place en tête du classement devant Londres, Singapour, Sydney et Melbourne.

Ce palmarès annuel cible les villes universitaires de plus de 250 000 habitants comptant au moins deux établissements d’enseignement supérieur. Il examine quatorze critères répartis en cinq catégories : classement des universités, mixité, qualité de vie, insertion professionnelle et coût des études. Pour QS, les diplômés des établissements parisiens présentent d’excellentes perspectives d’emploi sur le marché français et international. La ville offre également une grande qualité de vie et des frais d’études abordables.

Sources : Etudes TNS-Sofres Campus France (perceptions et attentes des étudiants étrangers) et Quacquarelli Symonds (palmarès des meilleures villes étudiantes) de novembre 2013.

Dernière modification : 21/01/2014

Haut de page