Lancement d’un nouveau projet de recherche à l’Institut Pasteur

S.E.M. Philippe MEUNIER, Ambassadeur français chargé de la lutte contre le sida et les maladies transmissibles et S.E.M. Yves CARMONA, Ambassadeur de France en RDP Lao ont officialisé ce lundi 14 octobre 2013 à Vientiane le financement par le gouvernement français d’un projet de recherche piloté par l’Institut Pasteur du Laos, représenté à cette occasion par son Président honoraire, le Pr. Ponmek DALALOY et son Directeur Général, le Dr. Paul BREY.

Ce projet de trois années, d’un budget total de 840 000 euros, est dénommé « Evaluation de la résistance aux insecticides chez les vecteurs du paludisme au Laos et renforcement des capacités en entomologie médicale ». Il est conjointement mis en œuvre par l’Institut Pasteur du Laos, le Centre de Malariologie, Parasitologie et Entomologie du Laos, l’Institut de Recherche pour le Développement et l’Université de Kasetsart en Thaïlande.

M. Philippe MEUNIER (droite) et l'Ambassadeur de France, M. Yves CARMONA - JPEG

M. Philippe MEUNER (droite) et l’Ambassadeur de France, M. Yves CARMONA

Cette recherche offrira une nouvelle contribution aux efforts de lutte contre le paludisme au Laos. En identifiant la distribution et les mécanismes de résistances des vecteurs du paludisme, ces travaux permettront aux autorités sanitaires laotiennes d’élaborer des stratégies plus efficaces de prévention et de contrôle du paludisme (moustiquaires imprégnées d’insecticide notamment).

S.E.M. Philippe MEUNIER a félicité les représentants des centres de recherche, et en premier lieu le Pr. Ponmek DALALOY, pour leur engagement dans une recherche médicale opérationnelle au service direct de la population et a souligné la complémentarité de cette action avec l’effort global mené grâce au Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

M. Philippe MEUNIER et le Pr. Ponmek DALALOY - JPEG

M. Philippe MEUNIER et le Pr. Ponmek DALALOY

La France, second contributeur au Fonds mondial, fonds multilatéral dont le Laos bénéficie depuis plus de dix années, finance ce projet de recherche dans le cadre de son initiative 5% qui vise à offrir des moyens complémentaires aux autorités sanitaires engagées dans la lutte contre les trois pandémies.

Pour en savoir plus :

Le site officiel du Fonds Mondial - PNG

JPEG

Dernière modification : 15/10/2013

Haut de page