Lancement du projet de soutien au schéma directeur de la Justice

Vendredi 31 janvier 2014, en présence du représentant résident du PNUD, du chargé d’affaires de l’Union européenne et des ambassadeurs français et américain, avait lieu la cérémonie de lancement du soutien au schéma directeur de la Justice (Legal Sector Master Plan, LSMP).

Ce projet de trois ans, soutenu par ces quatre partenaires, vise à améliorer l’accès à la justice des citoyens et à encourager la création de lois plus claires et plus adaptées, en coopération avec les autorités laotiennes. La France apporte 548 000 USD à ce projet de 3,9 MUSD, qui prévoit notamment la création d’un institut juridique national.

JPEG

En ouverture de cette cérémonie, l’Ambassadeur de France au Laos, M. Yves Carmona, a prononcé cette brève allocution :

"Je me réjouis d’être avec vous aujourd’hui pour cette cérémonie de lancement du projet de soutien au schéma directeur de la Justice (Legal Sector Master Plan, LSMP).

Bien entendu, je partage sans réserve, en tant qu’État membre de l’Union européenne, l’avis de mon collègue Michel Goffin. L’État de droit, les droits de l’Homme et la démocratie constituent des priorités de la coopération française en RDP Lao.

L’État de droit n’est pas seulement un objectif de développement, c’est surtout une condition sine qua non du développement, dans la mesure où il constitue le socle d’un environnement favorable à un développement inclusif.

Le LSMP est le fruit d’une coopération unique entre différents ministères, institutions et partenaires de développement, réunis pour atteindre un objectif fondamental : établir un État de droit complet et efficace au Laos.

La mise en place du LSMP ne sera pas simple, mais, quand j’observe l’engagement de tous les partenaires, je suis certain qu’il deviendra réalité. La semaine dernière, nous avons longuement discuté de ce projet avec Monsieur le ministre, le Professeur Chaleun Yiapaoheu ; j’ai pu alors mesurer l’implication totale du ministre dans cette réforme ambitieuse, et je voudrais le remercier pour son action.

En mettant en œuvre ce plan ambitieux, qui appelle tant d’activités différentes, nous ne devons pas perdre de vue sa finalité : de meilleures lois, de meilleures institutions judiciaires, un personnel plus qualifié et un meilleur accès à la justice, pour le bien du peuple laotien. Je félicite le PNUD pour son travail permanent de coordination de tous les soutiens et de toutes les initiatives qui ne l’éloigne pas des objectifs principaux.

Je voudrais remercier une fois encore le gouvernement laotien pour sa volonté d’avancer sur ce chemin difficile, et je rappelle notre engagement à travailler ensemble."

L’ambassadeur a ensuite rappelé le montant de la contribution française à ce projet :

"La France est un contributeur majeur à la justice, avec 548 000 USD engagés pour soutenir le SPLSMP sur la période 2014-2016 mais également l’allocation de 1,2 million USD supplémentaire en expertise, à court et à moyen terme.

Elle apportera l’expertise de ses juges, procureurs et avocats pour soutenir l’établissement d’un institut juridique national, en collaboration avec le ministère de la Justice, la Cour suprême, le Bureau du Procureur suprême général et l’Association du barreau laotien. L’institut offrira une formation initiale améliorée aux professionnels de la justice, moyen fondamental de garantir un traitement équitable de tous les citoyens devant la justice."

  • La Télévision nationale laotienne a consacré un reportage (en anglais) au lancement de ce projet :

Publication de Lao National Television-English News Program.

Dernière modification : 07/02/2014

Haut de page