Lancement du projet régional d’Indications Géographiques Protégées au Laos

JPEG

Les Indications géographiques protégées (IGP) renvoient à un processus financé par l’AFD, visant à protéger et valoriser les produits locaux. Le Laos a officiellement rejoint le projet le 2 mai 2014, à travers la signature d’un accord entre le ministère des Sciences et des technologies et l’Organisation mondiale pour l’Alimentation et l’Agriculture, à qui l’AFD a délégué les fonds.

Le Laos est ainsi le 4ème pays après le Cambodge, la Thaïlande et le Vietnam, à signer un tel accord visant à soutenir la protection d’Indications géographiques afin de lancer un système d’enregistrement et de certification des produits locaux.

Ce processus de certification permet de garantir la qualité d’un produit et de lutter contre les contrefaçons en protégeant un nom géographique associé au caractère propre à un produit (agricole ou artisanal). Il représente ainsi un important outil de promotion de traditions et de savoir-faire locaux qui doivent bénéficier à l’ensemble de la chaine de production, à la commercialisation des produits, au développement rural des régions concernées ainsi qu’au tourisme.

Le Laos finalise actuellement l’application d’une législation promulguée en 2011 qui autorise l’enregistrement des Indications Géographiques.

L’objectif de ce projet est de promouvoir et dynamiser le développement d’Indications Géographiques avec une reconnaissance mutuelle au niveau régional. Ceci devrait permettre aux exploitants familiaux d’augmenter leurs revenus à travers une labellisation, un accès facilité au marché et une reconnaissance des consommateurs sur la qualité et l’origine des produits.

À l’aube de l’ouverture de la communauté économique de l’ASEAN (fin 2015), le projet FAO/AFD entend initier le développement de réseaux entre les pays partenaires et les autres pays de la zone.

Texte et photographie : Agence française de Développement

Dernière modification : 09/05/2014

Haut de page