Le festival de l’éléphant à Paklay

L’association ElefantAsia a présenté, en collaboration avec le bureau national du tourisme lao (LNTA), la province de Sayaboury et le district de Paklay, la deuxième édition du festival de l’éléphant du 15 au 17 février 2008 à Paklay.

Chaque jour du festival plusieurs activités étaient organisées : parade des éléphants, dressage d’éléphanteaux, possibilité de faire de l’éléphant, bain des éléphants, mais aussi courses de bateaux...

JPEG - 42.6 ko
Lors de la cérémonie d’ouverture de la journée du 16 février
JPEG - 47.8 ko
La parade des éléphants
JPEG - 43.9 ko
Le bain des éléphants
JPEG - 39.9 ko
La course de bateau

Le dernier jour, un baci des éléphants a également été organisé.

JPEG - 38.6 ko
Le baci des éléphants (Photo Yves Bernard, DR)
JPEG - 29.1 ko
Après le baci... (Photo Yves Bernard, DR)

Lors d’un entretien (que vous pouvez retrouver dans La France au Laos de Mars-Avril 2008), M. Gilles Maurer, co-fondateur de l’association ElefantAsia, nous a indiqué que le but du festival était d’amener les Laotiens aux éléphants, de leur montrer cet animal qu’ils vénèrent mais que beaucoup n’avaient jamais vu auparavant. Au travers de cette démarche, l’association vise à sensibiliser le public, mais aussi les autorités locales au problème de la disparition des éléphants au Laos ; pays qui était autrefois surnommé le pays du million d’éléphants.

En effet, les conditions actuelles d’exploitation des éléphants ne leur offre pas de bonnes conditions de reproduction et ils devraient disparaître dans un future proche si rien n’est fait (vous pouvez en apprendre plus sur cette question dans l’article de La France au Laos).

L’événement a remporté un vif succès puisque le nombre de participants à l’édition de cet année est estimé à environ 10 000 personnes extérieures au district de Paklay, dont près de 800 occidentaux. De plus, M. Gilles Maurer nous a indiqué qu’un journaliste d’Associated Press estimait le nombre de visiteurs de 30 000 à 50 000 personnes le jour de l’inauguration, vendredi 15 février.

JPEG - 63.8 ko
Foule
JPEG - 47.7 ko
Foule

Pour se rendre à Paklay, plusieurs moyens de locomotions étaient possibles : le bus, le bateau, la voiture (en passant par le Laos ou par la Thaïlande), ou enfin l’hélicoptère.

Dernière modification : 02/08/2011

Haut de page