Le magazine Gavroche revient sur la première Lao Fashion Week

Le magazine thaïlandais francophone "Gavroche" est revenu sur la première Lao Fashion Week.

"Suivant les pas de la célèbre Bangkok Fashion Week, les deux jours de défilés qui ont attiré tous les fashionistas de Vientiane ont permis de découvrir des collections de prêt-à-porter et couture qui, à défaut de surprendre, ont montré le dynamisme des créateurs de mode laotiens en vogue.

La foule s’est bousculée dans la salle de bal du Settha Palace, certes un peu trop étroite pour caser public et photographes venus assister aux premiers défilés de mode de portée internationale jamais organisés dans la capitale laotienne.

Une vingtaine de mannequins ont présenté sur deux jours les collections de Phaeng Mai Gallery, Mandarina, Ministry of Silk, L’Elegant, quatre marques locales, et du couturier franco-laotien Nithaya Somsanith. Ce dernier, qui a clôturé de belle manière cette « semaine de la mode », a présenté une ligne originale, inspirée des vêtements d’apparat portés jadis dans les cours royales de France et du Laos.

Autre designer en vue, Viengkham Nanthavongdouangsy, pour Phaeng Mai Gallery, et sa collection en soie de prêt-à-porter pour femmes aux lignes soignées et épurées, tout en sensualité.

Pany Saignavongs, organisatrice de la Lao Fashion Show et l’une des figures les plus célèbres dans le microcosme de la mode au Laos, a souligné lors de la soirée de lancement qui s’est tenue dans les jardins de la très belle résidence de l’ambassadeur de France, « l’importance pour le Laos d’exposer ses créateurs et de tourner son jeune secteur de la mode vers l’international ».

Une initiative que la fondatrice de la boutique de prêt-à-porter « Ministry of Silk » et du magazine de mode Society Lifestyle a aussi tenu à associer avec le soutien financier de la Lao Fashion Week aux jeunes designers laotiens qui n’ont pas la possibilité de montrer leur talent ou de rejoindre des écoles de mode à l’étranger. La vente aux enchères de pièces présentées lors des défilés a clôturé de belle manière la dernière soirée et viendra alimenter financièrement ce projet de soutien aux jeunes créateurs.

Elle-même soutenue par de nombreux partenaires et sponsors privés, cette première semaine de la mode, malgré quelques couacs dans l’organisation vite pardonnés, a tenu ses promesses et devrait devenir la meilleure vitrine pour montrer que le Laos, lui aussi, est un pays à la mode. M.C. (Gavroche Magazine)"

Le texte original est consultable sur le site de Gavroche Magazine.

Dernière modification : 14/03/2014

Haut de page