Les zones humides en milieu tropical urbain [colloque 2001]

Sous-titré “Études, gestion et mise en valeur”, ce colloque organisé à Luang Prabang par la Maison du patrimoine s’est tenu les 28, 29 et 30 novembre 2001.

JPEGLes zones humides constituent les écosystèmes les plus riches et les plus diversifiés de notre planète. Porteurs d’une forte biodiversité, leur productivité permet la survie de nombreuses populations humaines à travers le monde.

Les pays asiatiques, dont une large part de la ressource alimentaire est liée aux milieux aquatiques, sont, plus que d’autres, très dépendants du maintien de ces écosystèmes et de leur pérennité.

Pourtant, la pression démographique, l’urbanisation et l’industrialisation sans cesse grandissantes, ont conduit à la détérioration de la qualité de ces zones humides voire à leur suppression.

Canalisées, polluées par de très nombreux rejets d’eaux usées urbaines ou industrielles, elles deviennent source d’insalubrité et de propagation de maladies infectieuses qui justifient, aux yeux des aménageurs, leur suppression.

La tenue de ce colloque poursuivait trois objectifs principaux
  1. Faire le point sur les aspects caractéristiques concernant la présence des zones humides en milieu urbain.
  2. Diffuser l’expérience acquise dans le cadre du programme de restauration et de mise en valeur des zones humides de Luang Prabang.
  3. Partager des expériences sous forme de communications assurées par les participants en charge de programmes développant des problématiques de préservation ou de mise en valeur de zones humides en milieu urbain (assainissement, pisciculture, mise en valeur touristique, lutte contre les animaux nuisibles...).

Dernière modification : 24/06/2006

Haut de page