Ouverture du Master de droit international UNL-Lyon 3

Samedi 20 décembre 2014 avait lieu l’ouverture officielle du double diplôme de master de droit international associant l’Université nationale du Laos (UNL) et celle de Lyon 3.

Cette inauguration avait notamment lieu en présence de l’Ambassadeur de France au Laos, M. Yves Carmona, du vice-président de l’UNL, M. Lammai Phiphakhavong, du doyen de la faculté de droit et de sciences politiques, M. Viengvilay Thiengchanhxay et du président honoraire de l’Université Jean Moulin Lyon 3, M. Hugues Fulchiron.

Ce diplôme représente un pas important dans la coopération universitaire franco-laotienne, il s’agit en effet du premier double diplôme entre l’Université nationale du Laos et une université occidentale. A l’heure de l’ouverture internationale du Laos (OMC, ASEAN…), ce Master s’inscrit dans une perspective de formation de très haute qualité dans la discipline vaste que constitue le droit international.

16 étudiants se sont inscrits dans cette toute première promotion. Majoritairement professionnels, venus d’administrations laotiennes ou du secteur privé, ils bénéficieront, durant 2 années, d’un enseignement de haut niveau et de cours assurés par des professeurs de Lyon III et de l’UNL. Un mémoire de fin d’études conclura leur cursus.

La création de ce diplôme a été rendue possible grâce au programme COOPERA de la région Rhône-Alpes (pour en savoir plus sur ce programme, visitez le site de la région).

A cette occasion, l’Ambassadeur de France au Laos, M. Yves Carmona, a prononcé le discours suivant :

M. Lammai Phiphakhavong, vice-président de L’UNL
M. Viengvilay Thiengchanhxay, doyen de la faculté de droit et de sciences politiques
M. Hugues Fulchiron, président honoraire de l’Université Jean Moulin Lyon 3
M. Yong Chanthalangsy, Directeur de l’institut du ministère des Affaires étrangères
Messieurs les vice-doyens,
Mesdames, Messieurs,

Je suis particulièrement heureux de me retrouver parmi vous ce midi à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de ce double diplôme en droit international, fruit d’une coopération entre l’Université Jean Moulin Lyon 3 et l’Université nationale du Laos. J’en suis d’autant plus heureux que j’ai eu l’occasion pendant mes dernières vacances en France de visiter la belle ville de Lyon et de rencontrer Mme Moreira, vice-présidente du conseil régional Rhône-Alpes qui revient prochainement en visite au Laos.

La gestation de ce Master aura été longue, mais on peut dire que le bébé est beau et que sa naissance arrive à point nommé.
En effet, avec l’entrée dans l’AEC 2015 et le renforcement de l’intégration régionale qui en découle pour le Laos, le besoin d’experts en droit international devient de plus en plus important et de plus en plus urgent.
De nouveaux accords entre États seront signés, de nouvelles conventions entre institutions seront rédigées, de nouveaux contrats entre sociétés seront conclus.
Pour s’assurer que ces accords ne soient pas en défaveur du Laos, il est essentiel que, localement, soient disponibles les compétences humaines et l’expertise intellectuelle.
Ce sont ces compétences et cette expertise que vous, étudiants, êtes en train d’acquérir en suivant cette formation.

La connaissance du droit français reste un passage incontournable pour qui étudie les systèmes juridiques dits romano-civilistes, lesquels sont les plus répandus à travers le monde.
Le système juridique au Laos aura d’ailleurs trouvé une certaine inspiration dans cette grande famille et la coopération française joue un rôle de premier plan dans la réforme en cours du système juridique et judiciaire laotien et particulièrement dans la création de l’Institut national de formation judiciaire (formation des juges, des procureurs et des avocats), dans le renforcement de la profession d’avocat et dans la rédaction du nouveau Code pénal. Autre inauguration importante, celle de l’Institut aura lieu le 5 janvier 2015.

Avec l’ouverture de ce double diplôme, la faculté de droit et de sciences politiques se dote des moyens de répondre aux enjeux, majeurs, qui attendent le Laos.
Je voudrais tous vous remercier pour votre investissement dans ce projet et le travail — administratif et académique — déjà accompli. Je suivrai avec une attention toute particulière le devenir de cette formation et des diplômés qui en sortiront et j’encourage les étudiants à y consacrer leurs meilleurs efforts.

Dernière modification : 24/12/2014

Haut de page