Première mission officielle de l’Ambassadeur à Khammouane

Du 13 au 16 mars 2013, M. Yves Carmona, Ambassadeur de France au Laos, a visité plusieurs sites illustrant le dynamisme de la coopération franco-laotienne dans la province de Khammouane.

M. Yves Carmona, en compagnie du gouverneur de la province de Khammouane, M. Khambay Damlath - JPEGA l’occasion de son premier déplacement officiel dans cette province, l’Ambassadeur a été reçu par le gouverneur, M. Khambay Damlath. Ce dernier a rappelé son attachement à la coopération décentralisée, qui a fortement contribué au développement de la province au cours des 15 dernières années.

Conduite et financée depuis 1997 par la région Rhône-Alpes, cette coopération s’appuie sur un réseau d’ONG françaises présentes au niveau local et qui sont actives notamment dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’enseignement ou encore de l’écotourisme.
Au cours de sa visite, l’Ambassadeur a visité l’hôpital provincial, situé à Thakhek, qui est aujourd’hui devenu une référence dans le milieu médical laotien. La réhabilitation des infrastructures hospitalières et la formation du personnel ont été conduites en partenariat avec l’association ardéchoise ACFL (Aide et Coopération France-Laos), l’une des premières à s’être engagées pour l’amélioration des conditions sanitaires de la province.

M. Yves Carmona en compagnie du personnel de l'hôpital de Khammouane - JPEGL’hôpital provincial de Khammouane héberge par ailleurs depuis 2009 un laboratoire d’analyses microbiologiques, cofinancé par la fondation Mérieux, qui assiste les médecins laotiens dans l’établissement des diagnostics et dans la prescription médicale.

Au cours du deuxième jour de sa visite, l’Ambassadeur s’est rendu sur le terrain pour découvrir le travail de développement rural mené par plusieurs associations, dont Triangle Génération Humanitaire. L’un des trois projets conduits par cette ONG a permis d’améliorer l’irrigation des rizières et de diversifier les productions agricoles de sept villages situés dans les districts de Gnommalat et de Mahaxay. Ces installations, mises en place il y a cinq ans et fonctionnant aujourd’hui de manière autonome, bénéficient à près de 2 500 habitants de la province.

Parallèlement, la région Rhône-Alpes a également soutenu le travail de l’ONG française Energies Sans Frontières (ESF) : les projets de l’association visent à la fois à répondre aux besoins de base des habitants (actions d’électrification rurale et d’accès à l’eau potable en faveur de villages isolés) et à mettre en valeur certains sites écotouristiques qui génèrent des revenus pour les populations locales. Ce travail a notamment permis d’éclairer une partie de la grotte de Khonglor, qui est aujourd’hui devenu l’un des sites les plus populaires du Laos.

Ecole maternelle construite grâce au soutien de l'ONG "Sourires d'enfants" - JPEG

Dans le cadre de ce tour d’horizon, M. Yves Carmona a ensuite visité plusieurs écoles maternelles, dont la construction a été rendue possible grâce à l’action de l’ONG Sourires d’enfants. Cette association de solidarité internationale œuvre depuis 2012 auprès des enfants défavorisés, plus particulièrement au sein des minorités ethniques.

Enfin, pour clôturer cette visite de trois jours, l’Ambassadeur s’est rendu sur le plateau de Nakaï pour visiter les installations du barrage de Nam Theun II, dont EDF International est le principal partenaire privé. Ce projet illustre le succès de la coopération franco-laotienne en matière économique et industrielle, mais aussi sociale et environnementale. Opérationnelle depuis 2010, la centrale hydroélectrique est en effet l’une des plus puissantes d’Asie du sud-est, avec une capacité de production supérieure à 1070 MW.

M. Yves Carmona, en compagnie du directeur de NTPC, M. Michel Robino - JPEG L’exploitation du barrage génère d’importants revenus pour le développement de l’économie laotienne : 1,9 Md USD de retombées sont attendues pour le pays sur les 25 ans de concession du site. Le projet représente également un modèle régional en matière de responsabilité sociale : l’entreprise NTPC (Nam Theun 2 Power Company) réinvestit chaque année une part importante de son capital en faveur de la préservation environnementale et de l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

Dernière modification : 20/03/2013

Haut de page