Premiers résultats des fouilles archéologiques du site de Pa Hang

Le jeudi 1er décembre 2011, Mme Anne-Marie Bacon (CNRS), M. Philippe Duringer et M. Jean-Luc Ponche (Université de Strasbourg) ont présenté les découvertes réalisées sur le site archéologique et paléontologique de Pa Hang, lors d’une conférence à l’Institut français du Laos.

Depuis 2003, l’équipe française et laotienne d’Anne-Marie Bacon réalise des fouilles archéologiques dans l’abri sous roche de Tam Hang et les cavernes de Nam Lot et Tam Pa Ling, situés dans le massif karstique de Pa Hang (province de Huaphan, Nord-est du Laos). Le 25 novembre 2011, l’Ambassadeur de France au Laos, M. François Sénémaud, ainsi que le Conseiller de coopération et d’action culturelle, M. Jean-Pierre Galland, se sont rendus sur place pour visiter le site des fouilles.

JPEG

Le travail d’excavation et d’analyse des archéologues leur a permis de mettre à jour en 2009 les restes fossiles du plus ancien homo sapiens connu de la péninsule indochinoise, ainsi que les éléments crâniens d’un second individu, vieux de 50 000 ans. Ces découvertes ouvrent des perspectives nouvelles dans l’étude des origines de l’homme moderne dans le Sud-est asiatique. Les fouilles ont également permis d’approfondir la connaissance des faunes régionales du pléistocène moyen et supérieur, puisque deux faunes de mammifères, plus anciennes de 100 000 ans, ont été retrouvées.

JPEG

Les découvertes déjà réalisées conduisent les archéologues à vouloir fouiller l’ensemble des sédiments des sites, un travail qui s’étendra sur plusieurs années. A ce titre, l’équipe a soumis une demande d’allocation pour fouilles archéologiques à la commission consultative des recherches archéologiques à l’étranger.

Dernière modification : 21/08/2012

Haut de page