Projet FSP d’appui à l’enseignement supérieur médical au Laos

La France conforte son soutien au développement de la santé au Laos en accompagnant à hauteur de près de 2 millions d’euros (soit plus de 26 millions de kips) la mise en œuvre d’un programme d’appui à l’enseignement supérieur médical, sous la responsabilité du ministère de la Santé et de l’Université des sciences de la santé (USS).

Début 2008, faisant suite à la signature du programme de l’Agence française de développement (AFD) portant sur l’offre de soins, le financement de la santé et la lutte contre les épidémies actuelles et émergentes, le ministère de la Santé et l’ambassade de France ont conjointement mis en place un projet d’appui à l’enseignement supérieur médical au Laos, mis en œuvre dans le cadre du Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP).

Ce programme comprend deux volets :

- le premier porte sur le renforcement du deuxième cycle de la Faculté de médecine et la création d’un troisième cycle de spécialités

- le second sur l’élaboration d’un Plan national de formation destiné à rationaliser et valoriser l’offre de formation médicale et para-médicale au Laos, tous partenaires et acteurs institutionnels et associatifs confondus.

Ce programme devrait permettre à l’Université des sciences de la santé de dispenser une formation de troisième cycle répondant au plus près aux besoins des hôpitaux de la capitale et de toutes les provinces et, d’une manière générale, devrait contribuer à renforcer encore davantage la professionnalisation de l’ensemble du personnel médical et para-médical au Laos.

Une assistance technique est mise à disposition des autorités du ministère de la Santé et de l’Université des sciences de la santé, pour les accompagner dans l’exécution du programme dont la durée est programmée sur trois ans.

Avec ce programme, qui s’ajoute aux actions de l’AFD et à celles des nombreuses ONG et institutions françaises, la France, dont la santé figure au nombre des priorités de coopération avec le Laos, entend une nouvelle fois témoigner de sa volonté d’accompagner le gouvernement laotien dans ses efforts pour doter le pays d’un système sanitaire performant répondant aux besoins et aux attentes de la population.

Dernière modification : 25/01/2012

Haut de page