Projet franco-laotien de réseaux de distribution d’eau potable à Vientiane

M.Somad PHOLSENA, Ministre des Travaux Publics et des Transports, M. Bounchane SINTHAVONG, Premier Adjoint au Maire de la ville de Vientiane et M. François SENEMAUD, Ambassadeur de France au Laos, ont présidé le vendredi 19 février 2010 une cérémonie officielle à l’occasion de la fin des travaux d’extension des réseaux d’eau potable de la ville de Vientiane financé par le gouvernement français via l’Agence Française de Développement. M. Daophet BOUAPHA, Directeur Général de la Société des Eaux de Vientiane, Mme Anne-Marie CABRIT, Directrice Adjointe du département Asie de l’Agence Française de Développement, M. Guy FRANCOIS, représentant de l’AFD au Laos et le Directeur de la société qui a réalisé les travaux, Lao World Dynamic, ont également participé à cette inauguration.

JPEG - 159.6 ko
Ban Viengkham, vendredi 19 février 2010

Le projet s’est déroulé en deux phases au cours desquelles l’AFD a accordé plus de 10 millions d’euros sous forme de dons à l’Etat laotien. La première (2000-2006) a représenté un investissement de 6 millions d’euros et la seconde (2006-2012), environ 5.5 millions d’euros. Sur cette somme, 1 million d’euros ont été consacrés à l’amélioration de la gestion de la Société des Eaux de Vientiane pour réglementer la facturation de l’eau et réduire les pertes d’eau dans les réseaux.

Dans le cadre de ce projet, le réseau d’eau potable de la capitale a été augmenté de 105 km pour alimenter de nouvelles zones. Un château d’eau de 400m³ a également été construit à Ban Viengkham, ainsi qu’une station de refoulement de 160 m³/h à Ban Nongtèng. M. PHOLSENA s’est félicité de cette coopération et a remercié les acteurs du projet pour l’attention portée à sa mise en œuvre.

La Société des Eaux de Vientiane, qui poursuit sa coopération avec l’AFD, a également noué des relations avec le Syndicat des Eaux d’Ile de France (SEDIF), la plus grande société de distribution d’eau de France, qui lui apporte une assistance technique à la maîtrise d’ouvrage via le conseil technique du GRET. Ce nouveau partenariat vise à renforcer les capacités de la Société pour lui permettre de financer les travaux à venir par des prêts de la coopération française.

Dernière modification : 01/08/2011

Haut de page