Prolongation du soutien français à la lutte contre la pauvreté dans les hautes terres

Le 14 février 2014, l’Ambassadeur de France a signé la convention de financement du programme NUDP, en présence du vice-ministre du Plan et de l’Investissement, M. Somchit Inthamit, du Chargé d’affaires de l’Union européenne, M. Michel Goffin, et du représentant de l’AFD au Laos, M. Olivier Gilard. M. Yves Carmona a prononcé le discours suivant.

English version

"L’Agence française de développement (AFD) célèbre cette année ses 20 ans de coopération au Laos. Au cours de toute cette période, l’agriculture et le développement rural ont toujours été ses principaux secteurs de coopération, en réponse à la demande du gouvernement laotien. Le programme NUDP (Northern Uplands Development Programme) est d’une certaine manière le résultat de cette expérience cumulée et, en même temps, un programme-pilote dans le contexte laotien. Cofinancé avec l’Union européenne et les agences de coopération suisse et allemande, ce programme s’adresse à une certaine partie du pays que j’ai récemment eu l’occasion de visiter. J’ai pu alors me rendre compte du défi que représente un programme aussi ambitieux : réduction de la pauvreté, soutien à l’agriculture sur pentes, amélioration de l’efficacité du marché dans les zones reculées, renforcement de capacité des différentes parties prenantes…

En signant avec le gouvernement laotien ce nouvel engagement, la France (avec l’AFD) va apporter 4 millions d’euros supplémentaire au programme visant à renforcer ses activités de terrain et à augmenter les revenus des agriculteurs des zones montagneuses en améliorant leur accès au marché, ainsi qu’aux services de base et d’appoint. Cet engagement, conclu durant la visite en France du Président de la RDP lao en octobre dernier, entre aujourd’hui en vigueur.

Deux autres accords importants avaient été signés lors de cette visite : le soutien au projet de valorisation du patrimoine du Sud Laos (400 000 euros), immédiatement mis en œuvre, et une lettre d’intention concernant l’extension du lycée français Josué-Hoffet.

J’espérais signer cette dernière convention en même temps que celle relative au NUDP. Pour des raisons pratiques, la signature de la convention NUDP ne peut plus attendre, mais je souhaite vivement que celle de l’extension du lycée aboutisse au plus vite, en accord avec le communiqué conjoint du 22 octobre, dans lequel les deux présidents s’étaient "félicités de l’accord des autorités laotiennes pour l’extension du lycée français Josué-Hoffet".

Ces nouveaux fonds français seront d’abord dédiés à la construction de petites infrastructures rurales, qui permettront de désenclaver les 250 villages ciblés par le programme dans les provinces de Houaphan, Luang Prabang et Phongsaly, et d’améliorer les conditions de vie d’environ 14 000 familles. Des activités de recherche vont également débuter en partenariat avec le CIRAD, un centre de recherche français. Elles permettront d’intensifier la production agricole fondée sur des principes agro-écologiques, afin de favoriser ce que les spécialistes appellent l’ "agriculture de conservation".

Par ailleurs, le programme NUDP bénéficiera d’une extension de son programme jusqu’à mi-2016 et d’une seconde tranche de 4 millions d’euros de l’Union européenne (déléguée à l’AFD) pour poursuivre les activités du programme."

Dernière modification : 18/02/2014

Haut de page