Réception de la Francophonie à la Résidence de France

Le 25 mars, l’Ambassadeur de France recevait près de 125 invités à la Résidence de France afin de clôturer une édition 2015 de la semaine de la langue française et de la francophonie riche en événements. L’occasion pour lui de remercier tous les acteurs qui œuvrent pour la promotion de la Francophonie au Laos et de souligner la qualité des manifestations qui l’ont célébrée ce mois de mars.

Devant ses invités, parmi lesquels plusieurs personnalités politiques laotiennes et francophones, M. L’Ambassadeur a prononcé le discours suivant :

Son Excellence Monsieur Phongsavath BOUPHA,
Ministre près de la Présidence de la République,
et Ministre chargé de la Francophonie,

Son Excellence Monsieur le Professeur associé Docteur Som Ock KINGSADA, Vice-Ministre de la Santé,

Monsieur le Professeur associé Lammai PHIPHAKHAVONG,
Vice-Président de l’Université Nationale du Laos,

Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

C’est avec grand plaisir que je vous accueille ce soir à la Résidence de France en clôture des célébrations de la semaine de la langue française et de la francophonie.

Ces célébrations auront été, une fois de plus, particulièrement riches, preuve de l’attachement fort que porte le Laos à la langue de Molière, preuve du dynamisme de l’ensemble des organismes et institutions qui œuvrent ici à la promotion de la francophonie : du ministère de l’Éducation et des Sports par ses écoles bilingues à L’Institut français du Laos, du lycée français Josué-Hoffet au Pôle d’activités francophones, de l’Ambassade du Canada en Thaïlande au ministère des Affaires étrangères lao, de l’Agence universitaire de la Francophonie à l’Organisation internationale de la Francophonie.

Je me suis particulièrement réjoui de voir que ces institutions s’étaient entendues pour travailler collégialement sur l’élaboration de la programmation, mettant ainsi en synergies compétences, idées, ressources et réseaux. Le fait qu’elles aient été rejointes par d’autres acteurs de la francophonie — moins institutionnels, mais tout aussi précieux, je veux parler des représentants francophones du secteur privé de Vientiane — est la preuve, s’il en fallait une, que la langue française est toujours prégnante au Laos.

Et je suis particulièrement heureux de savoir qu’elle le sera toujours plus avec l’extension du Lycée français Josué-Hoffet, dont le contrat de concession aura été signé en prélude aux festivités qui nous réunissent. Je remercie chaleureusement les autorités laotiennes qui nous ont soutenus sans faille dans cette entreprise.

L’ensemble des francophiles aura eu l’occasion de se retrouver durant cette semaine. Je ne reprendrai pas l’ensemble du programme, vous venez de le vivre, mais je souhaiterais simplement souligner l’implication
• Des apprenants de français, du primaire à l’université, lors de spectacles scolaires montés avec beaucoup d’enthousiasme et de professionnalisme
• Des commerçants vientianais qui se sont prêtés avec beaucoup de grâce au jeu du premier Rallye francophone
• Des étudiants qui ont débattu avec verve sur le thème de « ma consommation, notre planète » lors des Olympiades de la francophonie
• Du public et de l’équipe de l’Institut français, qui ont su se mobiliser pour faire des deux conférences de l’académicien Érik Orsenna et du spectacle du chanteur burkinabé Alif Naaba des succès populaires.

Lors de cette semaine, ce sont pas moins de 8 séjours en France qui auront été offerts par la cellule bilingue : 6 professeurs partiront cet été en stage à Vichy, tandis qu’un étudiant et un élève des classes bilingues s’envoleront dans le cadre de programmes mis en place par l’Institut français de Paris.

Finalement, je tiens à adresser mes plus sincères, mes plus chaleureux remerciements à tous les enseignants de français qui sont présents ici en nombre : c’est vous qui portez chaque jour la langue française auprès de vos élèves, c’est vous qui rendez la flamme du français chaque jour un peu plus brillante, c’est à vous qu’est dédiée cette semaine de la langue française et de la Francophonie.

Merci à vous, merci à tous.

Dernière modification : 27/03/2015

Haut de page