Remise des diplômes de master à l’IFMT

Le vendredi 28 septembre 2012, les étudiants de la 12ème promotion de l’Institut de la Francophonie pour la Médecine Tropicale (IFMT) se sont vu remettre leurs diplômes de « Master de médecine tropicale et santé internationale ».

La remise des diplômes a été effectuée par M. Bounkong Syhavong, vice-ministre de la Santé laotien, lors d’une cérémonie célébrée en présence de M. Yves Carmona, Ambassadeur de France au Laos, ainsi que le Dr. Yves Buisson, directeur de l’IFMT de Vientiane.

JPEG

Cette promotion sortante réunissait dix-sept médecins de trois nationalités (douze Laotiens, quatre Malgaches et un Chinois), âgés en moyenne de 26 ans, avec une nette prédominance féminine (treize femmes pour quatre hommes).

Les soutenances de mémoire de master ont eu lieu le jeudi 27 septembre 2012 devant un jury international présidé par le Pr François Denis, Chef de pôle au CHU Dupuytren à Limoges et Président du Conseil national des universités.

Les travaux de recherche présentés par les étudiants ont fait preuve d’une grande diversité thématique : tuberculose, paludisme, hépatites virales B, C et E, infections à Papillomavirus humains, mélioïdose, portage communautaire de bactéries multirésistantes, sécurité transfusionnelle, épilepsie et maladies négligées, hypoglycémies de l’enfant, évaluation du stress, etc.

JPEG

Avec cette 12ème promotion, I’IFMT aura diplômé 192 médecins en 12 ans. Le « Master de médecine tropicale et santé internationale » délivré depuis 2005 par l’Université Nationale du Laos est aujourd’hui reconnu par les différentes universités de la région, soit par l’intégration de son curriculum dans une filière de spécialisation comme à Kunming et à Antananarivo, soit par un accord de double diplomation comme à Haiphong. La reconnaissance internationale de l’enseignement donné à I’IFMT s’est étendue au continent nord-américain grâce à la signature, au mois de juillet 2011, d’un accord de double diplomation avec l’Université Laval à Québec. Les meilleurs participants, titulaires du double master, pourront ainsi préparer une thèse de doctorat au Canada. C’est en effet vers une formation doctorale que s’orienteront, de plus en plus, les jeunes diplômés de I’IFMT.

Dernière modification : 01/10/2012

Haut de page