Signature de quatre nouvelles conventions du Fonds Social de Développement

Le 4 novembre 2011 à la Résidence de France, quatre nouvelles conventions du Fonds Social de Développement (FSD) ont été signées sous le haut patronage de Madame Jeannette Bougrab, Secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de la Vie associative, en présence de M. François Sénémaud, Ambassadeur de France au Laos.

Quatre associations de Vientiane, Luang Prabang et Champassak ont été retenues par le comité de sélection du Fonds Social de Développement pour l’octroi d’une subvention d’une durée de deux ans.

JPEG

- L’association « les Amis de Pha Tad Ke », présidée par M. Somsanouk Mixay, a pour objectif d’organiser un soutien populaire à des programmes sur la biodiversité. Le soutien du FSD, d’un montant de 68 000 USD, accompagne la constitution d’un pôle de recherche sur la biodiversité et les plantes médicinales au Laos autour de botanistes et d’étudiants, et propose des activités d’éducation écologique pour la population locale.

- L’association du théâtre d’ombres de Champassak, présidée par M. Sounthalith Phounsavath, agit en faveur de la préservation du théâtre et œuvre à sa reconnaissance par l’UNESCO comme patrimoine culturel immatériel. D’un montant de 63.000 USD, la subvention FSD doit permettre à l’association de mettre en place des ateliers de formation à cet art et de création de marionnettes traditionnelles, en partenariat avec les lycées et les écoles de Champassak. Le projet prévoit également d’organiser la mobilisation des Laotiens autour de cette pratique culturelle traditionnelle avec la tournée du Festival Ombres et Lumières.

- L’association pour l’Epilepsie au Laos, présidée par Mme Phetvongsinh Chivorakoun, est une association de médecins nouvellement créée qui cherche à lutter contre la stigmatisation des patients épileptiques et à favoriser leur accès au traitement médical. Le projet, subventionné à hauteur de 72.000 USD par le FSD, a pour objectif d’informer la population, les malades et les autorités publiques sur la réalité de l’épilepsie au-delà des préjugés. Le traitement de la maladie devrait être amélioré par le biais de formations médicales et l’offre de médicaments. Un système de veille des discriminations à l’encontre des malades sera par ailleurs mis en place.

- Enfin, l’association sourds et malentendants de la « Lao Disabled People’s JPEG
Association », présidée par M. Bounvien Louangnoth, a été sélectionnée pour un projet visant à accroître le recours à la langue des signes au Laos et travaille à un meilleur accès des personnes sourdes aux services publics et au système éducatif. D’un montant de 79.000 USD, la subvention du FSD doit permettre à l’association d’améliorer le niveau et la dissémination de la langue des signes au Laos en développant la langue des signes lao, tout en proposant la formation des autorités, des enseignants et des sourds et malentendants et de leur communauté à sa pratique.

Dernière modification : 07/11/2011

Haut de page