Soutien de la Fondation Mérieux et de la région Rhône-Alpes au laboratoire de microbiologie de Thakhek

Le 2 mai 2012, au terme de sa mission d’un an au Laos, Caroline Leyer, interne en biologie médicale, a présenté le bilan de son travail au sein du laboratoire de microbiologie à l’Hôpital de Thakhek.

JPEG
Fonctionnant depuis janvier 2009, ce laboratoire a été construit dans la cadre de la coopération décentralisée et a été cofinancé par la Fondation Mérieux et la région Rhône-Alpes ; les Hospices Civils de Lyon et l’Université Claude Bernard Lyon 1 en assurent l’encadrement médico-biologique.

Ce laboratoire a pour missions principales la mise en place du diagnostic microbiologique, l’appropriation de cet outil diagnostique par les médecins, l’aide à une prescription rationnelle des antibiotiques, et enfin le renforcement les mesures d’hygiène et de sécurité à l’Hôpital provincial de Thakhek. Les techniciens du laboratoire sont désormais à même d’identifier les germes de différents échantillons biologiques et d’en déterminer la sensibilité aux antibiotiques, tout en respectant les règles d’hygiène et de biosécurité au laboratoire. L’accent aura été aussi porté sur le secteur de parasitologie, le laboratoire étant entièrement rénové et les techniciens formés au diagnostic des protozooses, diagnostic indispensable pour le suivi des infections opportunistes dans le cadre de l’ouverture prochaine d’un service Sida à l’hôpital de Thakhek.

Depuis l’inauguration du laboratoire début 2009, le nombre d’analyses microbiologiques effectuées mensuellement est passé de 30 à 100 en moyenne, pour un coût oscillant entre 15 000 et 80 000 kips par analyse.

JPEG

Par ailleurs, les premières Journées “Infectiologie et Laboratoires” ont été organisées à l’Hôpital Provincial de Thakhek en octobre 2011, grâce au dynamisme du Directeur de l’Hôpital, le docteur Khamsene Keopadapsy. Les conférences au programme de ces journées ont permis de présenter notamment les mécanismes de résistances aux antibiotiques, les règles de base de l’antibiothérapie et les germes rencontrés depuis l’ouverture du laboratoire.

Enfin, un véritable travail de réflexion a été entamé afin de mettre en réseau les laboratoires de la province, et ainsi permettre que l’expertise et les compétences développées à Thakhek s’étendent à l’ensemble des hôpitaux des districts de la province de Khammouane.

Dernière modification : 07/05/2012

Haut de page