Stage de perfectionnement pour l’enseignement du français LV2

Du 13 au 23 août 2012, une trentaine de professeurs laotiens ont participé à une formation destinée à renforcer leurs compétences linguistiques et pédagogiques pour l’enseignement du français comme seconde langue vivante étrangère (LV2).

Organisé par l’Institut de Recherche en Sciences de l’Education (IRSE), établissement sous tutelle du ministère de l’Education et des Sports, en partenariat avec l’Ambassade de France, ce stage de 60 heures comprenait à la fois des cours pratiques de perfectionnement linguistique et culturel et des cours théoriques en méthodologie. Il était encadré et animé par une équipe de quare professeurs : Mme Phouangmalay Phommachanh, directrice du département de français de l’Université nationale du Laos (UNL), Mme Khampiou Louangprachaleun, son adjointe, ainsi que Mlles Maysoun Elghezal et Josepha Labarrere, toutes deux assistantes techniques en poste à l’UNL, respectivement à la faculté de droit et des sciences de l’éducation.
Remise des diplômes - JPEG

Une cérémonie de remise des diplômes a eu lieu le jeudi 23 août à l’IRSE. La clotûre de la formation a été l’occasion de dresser un bilan posif de ces deux semaines et de remercier l’ensemble des intervenants et contributeurs.

Deux stages de ce type sont organisés chaque année, un durant l’été et l’autre durant l’hiver. Cette 5ème session a concerné 26 professeurs jeunes diplômés qui enseignent le français LV2 en province, majoritairement à Luang Prabang et à Paksé. Au total, plus d’une centaine d’enseignants ont déjà bénéficié de cette formation depuis sa mise en place en 2009.

Etude du matériel pédagogique - JPEG

L’apprentissage d’une seconde langue vivante étant devenu obligatoire depuis la rentrée 2010-2011, le français est aujourd’hui enseigné pour la première fois en classe C3 (3ème année du collège).

Cette réforme sera progressivement généralisée à l’ensemble des classes du collège et du lycée et concernera près de 500 000 étudiants
à la rentrée scolaire 2017-2018. A terme, le Laos aura donc besoin d’un corps de quelques 400 enseignants pour assurer la mise en place du français LV2 à l’échelle nationale.

Très attendue, cette réforme du système éducatif laotien est un
signe fort de l’engagement du Laos en faveur de la francophonie ; cette évolution conforte naturellement sa place au sein de la francophonie institutionnelle, tout en encourageant la formation de jeunes générations francophones.

Dernière modification : 25/01/2013

Haut de page