Trois jeunes diplomates laotiens francophones se rendent en stage à Singapour

Entièrement financé par la coopération française, ce programme de formation, destiné à une vingtaine de jeunes diplomates francophones des pays de l’ASEAN, a été lancé en 2003 à l’initiative de la Fondation de l’ASEAN afin de célébrer 10 années de coopération entre la France et le Centre Régional des Langues (RELC), centre relevant de la SEAMEO (South East Asian Ministers of Education Organization).

Trois diplomates laotiens ont été sélectionnés cette année : MM Detsada Soukhaseum, du Département des Organisations internationales (Service des Nations Unies), Kènesavanh Sipaseuth, du Département Europe-Amérique, et Sisounthay Keophoxay, Secrétaire du Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangères.
Ils ont été invités par l’ambassadeur de France à partager un apéritif, lundi 26 novembre 2007, en compagnie d’autres acteurs de la coopération française, en particulier le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’ambassade.

JPEG - 88.6 ko
Les trois jeunes diplomates laotiens invités pour un pot à la Résidence de France avant leur départ
Photographies de M. Jean-François Sicet

Le programme, qui se déroulera à Singapour du 2 au 8 décembre 2007, portera sur « l’Europe protection » : lutte contre le dérèglement climatique, énergie, immigration et Europe de la défense en seront les quatre axes de travail principaux. Ce sera l’occasion, pour les stagiaires, d’être sensibilisés à la diplomatie « à la française », de s’approprier la terminologie propre à une négociation intergouvernementale, de perfectionner leur usage du français de spécialité, mais aussi de débattre et argumenter sur des thèmes de l’actualité internationale.

Ce « voyage de groupe », qui concilie apprentissage et créativité les conduira progressivement à perfectionner la maîtrise du français des relations internationales, la prise de parole en français en contexte formel, et la construction de discours et techniques de négociation orale. Il leur permettra aussi de nouer des relations informelles avec des diplomates d’autres pays de la région et de contribuer ainsi indirectement au renforcement des liens entre leurs pays respectifs.

Dernière modification : 01/08/2011

Haut de page