Vientiane a accueilli la première réunion des États-parties à la Convention d’Oslo

La ville de Vientiane a accueilli, du 9 au 12 novembre 2010, la première réunion des États-parties à la Convention d’Oslo sur les armes à sous-munitions.

Plus d’une centaine de délégations nationales ainsi que des représentants d’organisations internationales et non-gouvernementales se sont rendues dans la capitale laotienne, afin de déterminer les conditions d’application de cette Convention.

M. Alain Girma, Ambassadeur chargé de l’action contre les mines et autres restes explosifs de guerre, dirigeait la délégation française à cette réunion.

Lire la déclaration de la France lors de la 1ère réunion des Etats parties à la Convention d’Oslo.

Le Laos est l’un des pays les plus exposés au danger des armes à sous-munitions. Le nombre d’explosifs présentant encore une menace pour la population est estimé à 78 millions, soit environ un tiers des bombes ayant frappé le Laos lors de la guerre du Vietnam.

L’organisation à Vientiane de la première réunion des États-parties à la Convention d’Oslo témoigne ainsi de la volonté de la communauté internationale d’endiguer la propagation de ces explosifs et de limiter leur impact auprès des populations menacées.

Dernière modification : 26/09/2012

Haut de page