Visite d’une délégation de sénateurs au Laos (1er septembre 2016) : entretiens ministériels

Actuellement au Laos pour une visite de travail, cinq membres du Sénat français et représentants de la commission des affaires économiques ont rendu visite aux ministres laotiens opérant dans les principaux secteurs de la coopération économique avec la France.

- Entretien avec le S. E M. Kikeo Chanthaboury, Vice-Ministre du plan et de l’investissement
Le 1er septembre 2016, les cinq sénateurs de la commission des affaires économiques, accompagnés de la Chargée d’Affaires de l’Ambassade de France au Laos et de la chef d’antenne du service économique de Vientiane, ont d’abord rencontré S.E.M. Kikeo Chanthaboury, vice-ministre du Plan et de l’Investissement.
Sur le plan bilatéral, l’aide publique de la France s’élève à 15 M USD par an, dont 40 % passent par le canal de l’Agence Française de Développement (AFD) et de plusieurs collectivités territoriales françaises (régions et villes françaises). Cette aide s’élève à 25 M USD par an si l’on comptabilise les contributions de la France via des canaux multilatéraux, notamment l’Union Européenne et le Fonds Mondial, et intervient dans des domaines aussi variés que la santé, un secteur historique de la coopération franco-laotienne, le capital humain à travers la recherche, enseignement supérieur, bourses d’études à l’étranger, la francophonie, l’agriculture et le développement rural, le développement urbain et la protection du patrimoine, la gouvernance, domaine dans lequel la France s’engage au Laos depuis 2013.

- Entretien avec S. E Mme Khemmani Pholsena, Ministre de l’Industrie et du commerce
Cette rencontre a permis de revenir sur les principaux investissements français au Laos, et l’implantation d’entreprises françaises : EDF, COFI-BRED, Essilor, Bureau Veritas, le Lao National Single Window (LNSW), Airbus, Thalès, le Groupe ACCOR. Les sénateurs ont souligné que ces investissements sont l’expression d’un intérêt économique partagé, en cohérence avec la Vision 2030 de votre ministère et ont appelé au développement de nouveaux investissements français exemplaires.

- Entretien avec S.E. M. Viraphonh Viravong, Vice-ministre de l’Energie et des Mines
Les entreprises françaises sont présentes sur le marché de l’hydroélectricité, comme exploitants (EDF, Engie), fournisseur d’équipements (Alstom/GE), consultants (CNR, Tractebel). Les sénateurs ont rappelé l’attention portée par les autorités françaises au développement des infrastructures énergétiques dans l’ASEAN.

Dernière modification : 02/09/2016

Haut de page