Visite de M. Jean-Louis BORLOO, ministre d’€™Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer (octobre-novembre 2009)

Communiqué de presse

Visite au Laos de M. Jean-Louis BORLOO, Ministre d’’Etat, Ministre de l’’écologie, de l’’énergie et du développement durable et de la mer

(31 octobre – 1er novembre 2009)

Bangladesh-Cambodge-Laos 682 - JPEG

Le ministre d’’Etat, ministre de l’’Ecologie, de l’’Energie, du Développement durable et de la Mer, a effectué une visite de deux jours au Laos après s’’être rendu au Bangladesh et au Cambodge. Il a été reçu par M. Bouasone BOUPHAVANH, Premier ministre et s’’est entretenu avec Mme Khempeng PHOLSENA, ministre auprès du Premier ministre en charge de l’’Autorité pour les ressources en Eau et l’’Environnement. Mme PHOLSENA a également accompagné le ministre d’’Etat lors de sa visite du barrage hydroélectrique de Nam Theun 2, le plus important ouvrage de ce type en Asie du Sud-Est, dont EDF est le partenaire principal et l’’opérateur.

Le ministre d’’Etat a présenté au Premier ministre sa démarche dans la perspective de la Conférence de Copenhague. Il souhaite travailler avec les pays les moins avancés sur l’’élaboration d’’un plan « justice-climat » qui pourrait être mis en œuvre après la conférence de Copenhague et leur donnerait les moyens de contribuer à la diminution des émissions de carbone nécessaires au niveau mondial tout en donnant une impulsion sans précédent à leur capacité de développement. Ce plan est donc destiné aux pays les plus pauvres. Il se propose de mettre en place un système de financement public international basé sur prélèvement très faible sur les transactions financières internationales ; des engagements de réduction des émissions seraient pris par tous les pays en fonction de leur niveau et de leurs besoins de développement. La lutte contre la déforestation et la recherche feraient l’’objet d’’un plan de soutien spécifique. La création d’’une organisation mondiale de l’’environnement s’’avère plus que jamais nécessaire pour assurer le suivi et le contrôle de ce plan pour lequel un financement anticipé devait être prévu dès 2010.

Le Premier ministre a assuré M. Jean-Louis Borloo de l’’engagement de son gouvernement dans le combat global contre le réchauffement climatique. Le Laos est un des pays les plus vulnérables face à ce phénomène, les inondations étant de plus en plus fréquentes, de même que les périodes de sécheresse. Le couvert forestier du pays est passé de 45 pour cent du territoire national dans les années 70 à 39 pour cent aujourd’’hui. Le Laos a adopté une stratégie nationale de protection de l’’environnement visant en particulier à lutter contre la déforestation. Il s’’est donné comme objectif de relever le pourcentage du couvert forestier à 70 pour cent en 2020, en particulier en luttant contre les pratiques traditionnelles d’’abattis-brulis.

Le ministre d’’Etat s’’est également entretenu avec la ministre en charge de l’’Autorité pour les ressources en Eau et l’’Environnement qui lui a présenté la stratégie des autorités laotiennes de lutte contre le changement climatique.

Le ministre d’’Etat et sa délégation se sont par la suite rendus sur le site du barrage de Nam Theun 2 en compagnie de Mme PHOLSENA et du vice-ministre de l’’Energie et des Mines.

Le directeur régional d’’EDF et président de NTPC, M. Jean-Christophe PHILBE, et son directeur général, M. Jean-Pierre KATZ, ont fait une présentation complète de ce projet industriel tourné vers le développement durable, dont les revenus permettront d’’augmenter de 10 pour cent les recettes de l’’Etat laotien. Les mesures prises pour maîtriser et réduire les impacts environnementaux et sociaux ont été présentés au ministre d’’Etat qui a en particulier visité un village de relogement des populations déplacées en raison du projet.

Dernière modification : 18/11/2014

Haut de page