Voeux de l’Ambassadeur de France pour la nouvelle année

Chers compatriotes, chers amis,

A l’approche de la nouvelle année, permettez-moi de revenir sur l’année 2012 qui s’achève. Pour nous qui vivons au Laos et aussi pour ceux qui, ailleurs, s’y intéressent, cette année aura été marquée par la visite à Vientiane du Président de la République, M. François Hollande, le 5 novembre à l’occasion du sommet de l’ASEM, la première au Laos d’un Président français et le premier déplacement en Asie de M. Hollande depuis son élection le 6 mai, accompagné du ministre des affaires étrangères, M. Laurent Fabius.
Le chef de l’Etat a placé sa participation à l’ASEM et son entretien avec le Président Choummaly Sayasone ainsi qu’avec les autres chefs d’Etat ou de gouvernement sous le signe du dialogue entre l’Europe et l’Asie, dialogue respectueux des différences, des identités diverses et tourné vers nos intérêts mutuels. L’Europe doit remettre ses finances publiques en ordre et trouver dans la croissance asiatique un moteur de reprise, mais l’Asie a autant besoin en retour d’une économie forte en Europe.
Arrivé à Vientiane le 15 septembre, j’ai l’ambition d’inscrire la relation franco-laotienne dans cette perspective. Notre communauté française, forte de deux mille compatriotes, et avec elle de nombreux amis laotiens contribuent au progrès économique et social de ce pays encore en voie de développement mais qu’un taux de croissance supérieur à 8% place en tête de l’ASEAN.
Nos entreprises sont déjà très actives dans l’énergie, le tourisme, la restauration, la consommation, l’aéronautique et le secteur financier, d’autres s’implantent dans l’optique ou s’y préparent dans les infrastructures. Je veille, avec tous les services de l’ambassade, à fournir information, écoute, assistance et soutien à nos entrepreneurs chaque fois que nécessaire, de même qu’à l’ensemble de nos compatriotes résidents ou de passage.
Forts de notre action appréciée en faveur du développement, de notre appartenance commune à la francophonie, de l’appui de nos amis laotiens et du soutien de nos plus hautes autorités, nous nous efforçons d’y apporter des réponses et des solutions favorables à nos compatriotes, dans le respect du légitime attachement des autorités laotiennes à leur souveraineté.
Mes prédécesseurs ont contribué avec ténacité à la qualité des relations franco-laotiennes mais il reste, en-dehors de situations individuelles traitées dans la discrétion, un problème important à résoudre, l’extension du lycée français. C’est un sujet que nous évoquons à chaque rencontre avec les autorités laotiennes, jusqu’au plus haut niveau. J’espère que l’année 2013 nous apportera une solution et avec ce voeu pour l’avenir de nos enfants, permettez-moi de souhaiter à chacun(e) d’entre vous une bonne santé et la réussite dans ses entreprises !

Yves Carmona

Dernière modification : 26/12/2012

Haut de page